CAES Inserm

Inserm Billeterie
16 septembre 2019

Vacances

#EnVacances2019!

Un collectif d’organisations engagées dans le droit aux vacances lance la campagne 2019 de #EnVacances2019!

Les signataires : 

Jeunesse au Plein Air, Union Nationale des Associations de Tourisme, Solidarité Laïque, Vacances Ouvertes, Destination Partage, Secours Catholique, Fédérations des Centres sociaux et socioculturels, AEC-Vacances,   Vacances et Familles, Petits Frères des Pauvres, Ternelia, Accueil paysan, AVMA, Les Glénans, UNSA Education, Se-Unsa, DDEN, Fédération Générale des PEP, FCPE, FSU,  Snuipp-FSU, Ligue de l’Enseignement, Fédération Léo Lagrange, Francas, ANATEEP, UCPA, CEMEA, CAES Inserm, CGCV.


L’ensemble des propositions sont à retrouver dans le  plaidoyer dont des extraits ont été lus à l’assemblée générale du CAES le 18 juin 2019

 « Les vacances ne devraient pas être un privilège ! » C’est un besoin pour tous. Elles sont aussi un marqueur social fort. Les personnes qui ne partent pas se sentent exclues alors qu’au travers des médias, celles qui partent disent tout ce que les vacances leur apportent. Laisser se creuser les inégalités d’accès à ce temps privilégié engendre un risque de ruptures sociales, économiques, citoyennes, et culturelles.  

#EnVacances ! vise à intégrer le droit aux vacances dans les politiques familiales, sociales et de jeunesse de l’État en soutenant des actions concrètes.

Une urgence sociale

Ce constat touche l’ensemble de la population : jeunes, moins jeunes, personnes âgées. Selon l’Observatoire des inégalités, 86 % des cadres supérieurs partent en vacances contre seulement 47 % d’ouvriers. Toujours selon l’Observatoire, les écarts entre Français se creusent : le taux de départ des plus défavorisés a baissé, passant de 44 % en 1998 à 40 % en 2014 alors que, dans le même temps, il augmentait pour les plus aisés, de 83 % à 86 %.
 
Des bienfaits indiscutables

Les vacances répondent pourtant à de nombreux besoins qui font écho au droit de vivre dignement : bien-être, épanouissement, santé physiologie et psychique… Elles sont créatrices de lien social. Elles constituent un levier de développement pour les individus, mais également pour les territoires et la société dans son ensemble.
 
Agir et construire collectivement

Au-delà du constat, #EnVacances ! vise aussi à être force de propositions :

  • L’instauration d’un fonds national d’aide au départ afin de financer le départ de ceux qui ne partent jamais.
  • L’instauration, dans toutes les entreprises, d’un taux minimal de la masse salariale consacré aux activités sociales et culturelles.
  • De mieux faire connaître les dispositifs d’aides au départ en vacances existants, notamment par des campagnes de communication.
  • D’accorder des aides aux opérateurs qui pratiquent des tarifs différenciés en fonction des ressources.

 

Débattre et construire avec tous les acteurs concernés

La mobilisation de l’ensemble des acteurs concernés est nécessaire (parlementaires, ministères, collectivités territoriales, ANCV, CNAF, associations, comités d’entreprise...).

Lire le document

RESULTATS DU SONDAGE VACANCES
cliquez ci-dessus
Vous avez été très nombreux (1948) à nous répondre, ce qui montre votre attachement au secteur « Vacances » et nous vous en remercions.
Parmi ces retours, certaines personnes n’ont pas répondu à toutes les questions et d’autres ont fait l’amalgame avec le secteur "Voyages", cependant nous avons pu faire une analyse assez fine de vos réponses ce qui nous permettra de faire évoluer les propositions du secteur dans la mesure des possibilités budgétaires et des objectifs de solidarité du CAES.

************************

Le secteur « Vacances » offre aux agents et retraités INSERM, suivant leur quotient familial, deux types de subventions pour leurs séjours de vacances de 2 nuits minimum.

• une subvention sur les séjours proposés par le CAES qui est déduite directement sur la facture. (Une sélection sera effectuée en cas de plusieurs demandes pour un même séjour suivant ces critères : jamais parti, quotient familial le plus bas) :

        Séjour hiver-printemps (de novembre à mai)
        Séjour printemps été automne (de mai à octobre)
        Courts séjours dans nos investissements
        Week-end bien être
        Résidences hôtelières

• une subvention pour les séjours dans des organismes agréés par le CAES Inserm, pour leur qualité de prestation. La subvention est versée aux agents au retour du séjour sous présentations de justificatifs. La demande doit obligatoirement être faite au moins 8 jours avant le départ

•Le secteur attribue sous conditions de ressources une aide au ski pour leurs enfants participants avec leurs parents. Cette aide n’est attribuée que tous les deux ans pour un séjour Vacances ou Jeunesse.

•Le secteur attribue également une subvention pour une activité sportive ou culturelle effectuée lors d’un séjour subventionné par le CAES.

Conditions générales de subvention du secteur :
- 30 jours maximum par an et par ayant droit, participant au séjour. (Tous séjours confondus)
- subvention suivant le quotient familial et dans la limite du « plafond annuel de subvention »

Comment s’inscrire ?

 

PRIX PLAFOND (montant maximum subventionné)

(nuit / personne)

  • Séjours proposés par le CAES

- Gîte : 48 €
- Pension ou 1/2 pension : 72 €
- Séjour + voyage : 83 €
- Séjour + voyage + pension :120€

  • Séjours Organismes agréés

- Gîtes : 43 €
- Pension ou 1/2 pension : 65 €

Contacts :

vacances.caes@inserm.fr

Responsables : Patricia Ferrari et Marie-Claude Babron

patricia.ferrari@inserm.fr

marie-claude.babron@inserm.fr

Secrétaire Inscriptions : Monique Le Sanne

téléphone : 01 82 53 34 35

monique.lesanne@inserm.fr

Secrétaires Subventions :

Minh Marrache

téléphone : 01 82 53 34 33

mc.marrache@inserm.fr

Sabrina Younes

téléphone : 01 82 53 34 34

sabrina.younes@inserm.fr

 
Imprimer la page